Rechercher

Octobre Rose - Un ruban qui nous unit tous

[For the first time: English version below!]


Le mois d’octobre touche à sa fin et avec lui la suite d'événements en faveur de la lutte contre le cancer du sein. Pour clore ce mois de lutte et de prévention, le Pôle Rédaction vous a préparé un article revenant sur les grands axes et enjeux de ces initiatives prises par divers acteurs, des individus aux multinationales.  Pourquoi parler du cancer du sein? Comment agir, du 1er au 31 octobre comme le reste de l'année? La rédaction de HeForShe ESSEC est ravie d'ouvrir l'année académique par un sujet primordial, d'ordre éthique, féministe et global.


Octobre est un mois spécial. Les couleurs changent, nous célébrons l’arrivée de l’automne, mais ce mois doit son caractère si spécial à la cause qu’il met à l’honneur, la lutte contre le cancer du sein. Alors pour nous, les couleurs changent oui, Octobre s’habille en Rose. Octobre est un mois d’entraide. Ce sont 31 jours qui soutiennent à leur façon toutes les femmes victimes de ce cancer. Avant toute chose, un pourcentage : 12,5%. Chaque année, 12,5% des femmes sont touchées par le cancer du sein. Ce chiffre ne résonne toujours pas ? Chaque année, 58 400 femmes en moyennes sont touchées par le cancer du sein. Environ 12 146 en meurent chaque année. Le cancer du sein est le plus répandu chez les femmes et pourtant, le taux de dépistage s’est réduit dangereusement en 2020, avec moins de 45% des femmes dépistées cette même année. Encore aujourd’hui, trop peu de personnes sont informées des risques et de leur possible réduction grâce au dépistage précoce.


Alors comment sensibiliser les femmes à ce sujet ? Comment les inciter à se faire dépister ? Pour répondre à ces deux questions, l’association Ruban Rose a créé la campagne Octobre Rose. Si une campagne de sensibilisation a été initiée dès 1992 par un groupe industriel, le projet d’Octobre Rose a germé en 1994 dans la tête de Madame Evelyn Lauder, alors vice-présidente de la marque Estée Lauder. En s’alliant avec Marie-Claire, elle crée l’association Ruban Rose, plus connue jusqu’en 2020 sous le nom « Le Cancer du Sein, Parlons-en ! ». Depuis 1994, ces deux femmes portent à bout de bras cette cause, d’abord aux États-Unis puis en Europe. Deux femmes, un message, un emblème, le ruban rose. Pourquoi utiliser le symbole du Ruban Rose ? C’est autre façon de lutter contre ce cancer à travers la sélection d’une couleur joyeuse et douce qui s’oppose paradoxalement à tout ce qu’est cette maladie. Tant par cet emblème solidaire que par les diverses actions menées, l’association a deux objectifs : soutenir financièrement la recherche contre le cancer du sein et sensibiliser un maximum de personnes au dépistage. En représentant le combat contre ce cancer, l’association permet aux femmes de s’exprimer librement sur ce sujet parfois tabou mais aussi de se sentir écoutées. La sensibilisation passe donc tout d’abord par la parole. Informer ou simplement discuter est au cœur de cette campagne puisque cela permet de dépasser la solitude dans le combat contre la maladie.



Derrière les objectifs précis de Ruban Rose, de nombreuses actions ont été mises en place. En effet, cette campagne annuelle, plus qu’un simple mouvement médiatique, a déjà permis de reverser plus de 3 millions d’euros à la recherche contre le cancer du sein. Avec le temps, Ruban Rose a rallié à sa cause de nombreux acteurs désireux de contribuer à leur échelle à ce combat. Particuliers et entreprises s’allient autour de cette cause commune. Ainsi, chaque année, on peut retrouver des conférences, des évènements en ligne et sur les réseaux sociaux, des courses à pied ou même des illuminations de monuments célèbres. Cette année encore, la Tour Eiffel a revêtu sa robe rose le temps d’une soirée pour inaugurer une nouvelle fois ce mois important. Mais les grands moyens ne seraient rien sans les actions du quotidien. Beaucoup d’hommes et de femmes portent fièrement sur leur chemise de travail ou leur sweat de footing le ruban rose si emblématique. Un geste simple pour délivrer un message fort. Dans cette optique, l’Institut Curie a d’ailleurs lancé cette année un défi sous le hashtag #59000RubansRosesPourCurie. Jusqu’au 25 Octobre, les participants étaient conviés à fabriquer leur propre ruban et à l’envoyer à l’Institut. Chaque création était par la suite offerte à une patiente atteinte du cancer. Des « tuto » en ligne se sont rapidement développés, l’engouement autour de ce défi a rapidement montré l’engagement des personnes qui souhaitent donner de la force aux malades. Derrière ce ruban rose nous l’avons dit, se cachent des initiatives individuelles comme collectives. Petit à petit, des courses caritatives voient le jour comme celle qui a débuté cette année dans le village d’Olivet : les Foulées Roses. Une course symbolique, parmi tant d’autres. En effet, nous en retrouvons dans des dizaines de villes et leur nombre augmente chaque année, ce qui témoigne du fort engagement sociétal. Encore une fois, ces évènements restent remplis de joie et de soutien, l’occasion pour beaucoup de faire passer de beaux messages aux victimes et à toutes les femmes.




Zoom sur le Bon Marché : aux couleurs d’Octobre Rose


Du 26 au 31 Octobre 2020, le Bon Marché Rive Gauche a rejoint pour la première fois le mouvement Ruban Rose en lui réservant tout de même un espace de 350 mètres carré dans son établissement. Sous le slogan « un Ruban qui nous unit tous », le groupe a souhaité non seulement sensibiliser mais aussi célébrer les femmes et leur force. Pour l’occasion, situé au premier étage en plein cœur de l’espace lingerie, une partie de la boutique s’est transformée en lieu de parole, de partage et de soutien. L’espace s’est construit tel un parcours initiatique ayant pour but de sensibiliser à la lutte contre le cancer du sein. Pour ce faire, des intervenants ont partagé leur histoire, des médecins spécialisés ont animé des conférences et les animations s’enchaînaient sur ce pop-up. Des instants riches en émotions auxquels se sont ajoutés des produits-partage. Une sélection de produits conçus par les marques partenaires dont une grande partie des bénéfices a pu contribuer à la recherche. Spécialement pour l’occasion, la créatrice de mode Isabel Marant a même imaginé un t-shirt qui a été exposé uniquement au Bon Marché Rive Gauche. Le point fort ? 100% des bénéfices étaient reversés directement à l’association Ruban Rose.




Comme nous l’avons souligné, les initiatives sont diverses mais s’unissent toutes autour d’un même message. Ce mois d’Octobre est un mois important, c’est un mois d’écoute et de partage, d’entraide et d’information. C’est un mois pour témoigner, un mois pour alléger l’épreuve du cancer. Mais c’est aussi un mois pour célébrer la femme, un mois pour souligner sa force et son courage. Un mois, cela peut paraître court. Trop court. 31 jours. Mais l’importance de ce mois doit se répercuter sur tous les autres jours de l’année. Octobre délivre le message que les autres mois soutiennent en silence. Nous nous devons de finir de nouveau sur ces chiffres clés : 9 femmes sur 10 guérissent d’un cancer du sein détecté à temps. Alors comme cette campagne le dit si bien, prenons rendez-vous avec nos seins.


--------


The month of October is coming to an end and with it the series of events in the fight against breast cancer. To close this month of fight and prevention, the Editorial Team has prepared an article on the main axes and challenges of these initiatives taken by various actors, from individuals to multinationals. Why talk about breast cancer? How to act, from October 1 to 31 as the rest of the year? The editorial staff of HeForShe ESSEC is happy to open the academic year with a primordial subject, of an ethical, feminist and global nature.


October is a special month. Colors change, we celebrate the advent of a new autumn. But if this month remains so special it is because of the cause it enlightens: the struggle against Breast Cancer. To us, during this truly special month, colors do change as October dresses in Pink. It is the month for solidarity. Those 31 days do support in their own way all women, victims of this cancer.


One significant number above all: 12,5%. Each year 12,5% women are affected by breast cancer. What does it concretely mean? Approximately 12 146 women die from it each year. Breast cancer is the most widespread cancer affecting women. Nonetheless, the screening rate decreased ominously in 2020, with less than 45% women screened. There are in fact too few people aware of the risks and of their ability to reduce it by early detection.


So how can we increase women awareness of this issue? How to encourage them to get screened? The Pink Ribbon association created the Pink October campaign to answer those two questions. An awareness campaign had already been invented in 1992 by an industrial group, but the Pink October project was started in 1994 by Ms. Evelyne Lauder, vice president of the Estée Lauder brand at the time. She subsequently joined forces with Marie-Claire to create the Pink Ribbon association, known until 2020 as “Breast Cancer, let’s talk about it!”. Since 1994, these two women have been fighting this cause, first in the United States and then in Europe. Two women, a message, an emblem, the pink ribbon. Why the pink ribbon? It is a new way to fight cancer by exhibiting several joyful and soft colors, in opposition to everything that this disease represents. Both by this solidarity emblem and by the various actions carried out, the association has two goals: financially supporting research and calling women to get screened. The association allows women to freely express themselves and also to feel listened to. Awareness is indeed firstly about discussion. To learn about Breast Cancer or simply to talk about it is therefore at the core of this poignant campaign, as it is a way to overcome loneliness in this fight.


Behind the ambitious objectives of Pink Ribbon, many concrete actions have been implemented. Indeed, this annual campaign is more than a simple mediatic movement, it has already collected 3 million euros and transferred it to science in order to help fighting this illness. Since Pink Ribbon’s genesis, many new actors – such as individuals or companies - expressed their will to join the fight at their own scale, and then did so. Thus, many events are organized each year in order to raise funds and awareness: conferences, online meetings, social media campaigns, foot races or even illuminations of famous monuments.


This year, the Eiffel Tower wore its pink dress to celebrate this important month once again. But the great means would be nothing without the daily tangible actions. A lot of men and women proudly wear on their work shirts or their jogging sweatshirts that symbolic ribbon. In that perspective, the Curie institute has set a challenge using the hashtag #59000RubansRosesPourCurie (or #59000PinkRibbonsForCurie). Until the 25th of October, the participants were invited to create their own ribbon and to send it to the institute. Each creation was then offered to a patient suffering from Cancer. Online “tutorials” quickly developed, the enthusiasm for this challenge rapidly showed the commitment from persons wishing to give strength to the patients. As we said, both individual and collective initiatives are hiding behind this pink ribbon. Little by little, charitable races arise like the one which debuted this year in the village of Olivet: les Foulées Roses or the Pink Strides. A symbolic race among many others. Indeed, we find tens of towns organizing them and the number rises every year, which shows the strong societal engagement. Once again, these events remain full of joy and support, the occasion for many to convey beautiful messages to the victims and to all women.


Zoom on “Le Bon Marché” in the colors of Pink October


From the 26th to the 31st of October 2020, “Le Bon Marché Rive Gauche” joined for the first time the movement Pink Ribbon reserving even so a 350 square meter area in its establishment. Under the headline “A ribbon to unite us all”, the group wished not only to raise awareness but also to celebrate women and their strength. For the occasion, located on the first floor at the heart of the lingerie area, a part of the shop has been transformed in a talking, sharing, and supporting space. The space has been built like a rite of passage with the goal to raise awareness on the fight against breast cancer. To do so, speakers shared their story, specialized doctors animated conferences and there was a series of the activities on this pop-up. Moments filled with emotions to which were added product-sharing. A selection of products designed by partners brands whom a great part of profits has been able to contribute to research. Specially for this occasion, the fashion creator Isabel Marant has even imagined a t-shirt which has only been exposed in the “Bon Marché Rive Gauche”. The strong point? 100% of the profits were donated directly to the association Pink Ribbon.


As we’ve highlighted it, the initiatives are diverse, but all unite around the same message. This October month is an important month, it’s a month of listening and sharing, of mutual aid and information. It’s a month to express, a month to lighten the ordeal of cancer. But it’s also a month to celebrate woman, a month to emphasize her strength and bravery. A month, it may seem short. Too short. 31 days. But the importance of this month has to impact on every single day of the year. October delivers a message that the other months support silently. We have to finish once more on these key figures: 9 out of 10 women heal from a breast cancer detected in time. So, as this campaign says it so well; let’s go meet our breasts!


Special thanks to Anice Elhage and Mathilde Janik for the translation!